2012, année de tous les changements. Du moins on veut le croire à la rédaction de Keposport. Tout d’abord changement de sélectionneur à la tête de l’équipe de France de rugby avec l’arrivée de Philippe Saint-André. Alors pourquoi pas changement de sélection avec la réintégration d’un autre banni, Mathieu Bastareaud ? En tout cas chez KS, on entame une rédemption. Après avoir allégrement fustigé le néo-toulonnais à travers nos diverses chroniques nous avons choisi de militer pour son retour en équipe de France, incité à cela par sa trogne en couverture du Midi Olympique Magazine. Si on a clairement compris que pour Dupuy c’était foutu (après Yachvili y’aura Doussain) on n’aimerait faire quelque chose pour Bastareaud. Bon, on ne mènera pas une campagne comme c’est le cas pour Fritz, mais à notre manière nous allons tenter d’aider ce garçon, en vous présentant 10 bonnes raisons de le rappeler pour le tournoi des VI Nations 2012.

400x300_iLyROoafv6RS_2_kew1268604150 
Il s'est fait tout beau pour l'occasion. 

La première raison à ce retour, et au vu des évènements, certainement une des meilleures, c’est que la sélection de Bastareaud risquerait de faire râler Mourad qui devrait encore nous offrir une belle pépite de déclaration dans son plus pur style poétique tout en métaphore filée. Et faire chier Boudjellal, Saint-André devrait pas se faire prier quand on sait que les deux hommes se sont quittés dans des conditions particulières.

Ensuite, il s’agit d’imaginer un peu ce qu’entrainerait le retour du toulonnais pour le tournoi des VI Nations auquel on ajouterait la sélection de Fritz afin d’être totalement cohérent. De quoi préparer sereinement la revanche de la demi-finale de Coupe du Monde, programmée à la mi-mars et durant laquelle les Gallois auront certainement à cœur de nous marcher dessus. Parce que tout Jamie Roberts qu’il soit, quand il prendra Fritz dans le buffet, remplacé par Bastareaud (ou l’inverse) il va y réfléchir à deux fois avant d’attaquer nos lignes. Et au passage, on devrait pouvoir facilement venger Clerc de Warburton.

Il faut aussi se rappeler que ce fameux tournoi, il sera logiquement retransmis en intégralité sur les chaines de France Télévision. Même si la présence de Galthié n’est pas certaine aux commentaires, une chose est sûre, on retrouvera Mathieu Lartot, peut-être aux côtés de Raphaël Ibanez. Connaissant le personnage (Lartot), il devrait pouvoir nous trouver 2 ou 3 blagues Carambar sur la nouvelle coupe de Basta, sur sa propension à aller au contact ou quelque chose dans le genre. Même si on ne gagne pas, on va (un peu) se marrer.

Ca serait une occasion de plus pour le Toulonnais d’ouvrir son compteur cette saison. De points, pas de cartons, ça c’est déjà fait. Oui quand même pour un centre, ça serait pas mal de mettre au moins un essai dans l’année… C’est donc une logique mathématique, plus il jouera de matchs, plus il aura de chances d’aplatir dans l’en-but adverse, monsieur Saint-André, soyez solidaire. Puis rien ne dit qu’il jouera à Toulon s’il n’est pas appelé en équipe de France, offrons-lui du temps de jeu !

Bon c’est vrai que ces derniers temps, Laporte lui donne le rôle de remplaçant. Mais est-ce vraiment pour un aspect sportif, ou simplement de l’amour ? Il est quand même le chouchou de Bernie, quelques soient les raisons qui puissent expliquer cette affection particulière entre les deux. Il est allé le chercher en jeunes au Stade Français, l’a appelé en équipe de France à 18 ans, a voulu le ramener à Bayonne, le conserver à Paris et se fait finalement embaucher à Toulon. Manœuvre pour le garder encore plus près de lui, sur le banc, et par la même occasion faire croire au sélectionneur qu’il n’a plus le niveau pour être titulaire ? De la suspicion à la réalité, il n’y a qu’un pas, mais sachez tout de même que Bernard a été lui aussi à la Fédération, il en connait le fonctionnement…

Nous sommes conscients que pour justifier de la sélection de ce joueur, il va falloir à un moment vous exposer ses qualités. En voilà une, et non des moindres. Au printemps 2011, Mathieu Bastareaud décide de quitter le Stade Français et les maillots qui vont avec, ce qui prouve de façon assez flagrante que c’est quand même un mec plein de bon sens ! Il a réussi à échapper cette année à la version Panthère Rose ou Fleur de Lotus.

Puis entre nous, quel centre mérite plus sa place en équipe de France ? Fofana ? Il faut savoir que quand Mathieu était convoqué pour la première fois pour une tournée en Bleu, en Nouvelle-Zélande, Fofana jouait encore au Paris Université Club, en Reichel. Alors niveau nouvelle coqueluche du rugby français, on repassera. Qu’il se batte avec du mobilier, ensuite on en reparlera. Bon cela dit, ça permet de priver Clermont de sa paire de centre…

Il faut également penser aux autres joueurs, ceux qui sont déjà en équipe de France et verraient peut-être d’un bon œil le retour de Mathieu. En tout cas, ça éviterait de laisser l’innocent et candide Palisson tout seul au milieu du groupe livré aux plus odieux des bizutages, probablement orchestré par le vil Morgan Parra et toute la bande de Berjalliens à sa botte. Bastareaud pourrait ainsi le protéger, et expliquer au Clermontois sa façon de penser.

Toujours dans le souci de préserver les joueurs déjà présents dans le groupe France, gageons qu’avec Mathieu Bastareaud en 13, Malzieu devrait pouvoir passer encore quelques matchs tranquilles à l’abri des ballons, pour se rétablir complètement de sa blessure. Bon d’accord cet argument est aussi valable pour Florian Fritz, mais ce n’est pas le sujet actuellement. Pour les pépins physiques de Mermoz par contre, on n’a pas encore trouvé de solution viable.

Et enfin, un garçon surnommé presque comme un des meilleurs films des 90’s (oui, oui Rasta Rockett/Bastarocket même combat) on a envie de lui donner une seconde chance. Et que la personne qui oserait prétendre que Rasta Rockett n’est pas un grand film se dénonce immédiatement ou se taise à jamais !

 

Voilà chers lecteurs-lectrices, et Philippe Saint-André, quelques arguments en faveur de sa réintégration. Puis bon, la Coupe du Monde 2015 c’est dans plus de trois ans, on peut bien s’amuser un peu, on verra plus tard pour une composition censée.


S.K.